Flavius novus

vendredi 6 février 2015 par Jean-Luc Evard

Enregistrer au format PDF

Pour Flavius et sa Quinzaine géopolitique, le Nouvel An 2015 aura signifié mieux qu’un rite mécanique. Une formule enrichie voit le jour, dessinant les axes de réflexion dégagés au fil de la recherche et par elle. Son objectif : mieux désarmer les effets furtifs de toutes les propagandes (fatales à tout effort de pensée), mieux distribuer et bien coordonner nos outils de travail et nos ateliers, ceux des philosophes de notre espace-temps électronique, ceux des stratégistes qu’il engendre, ceux de ses historiens, sans oublier ses habitants, leur quotidienneté, leur labeur. Loin de nous le rêve des songe-creux polymathes ! nous voulons mieux calculer la pente de notre existence historique telle qu’infléchie par quelques dates charnières : la genèse de la physique quantique et relativiste, à la veille de la Grande Guerre, l’hégémonie du Nouveau Monde sur l’Ancien quand la vieille Europe se retire devant les empires nés en 1917 de ses propres inspirations. À ces approches correspondent désormais des rubriques : les Bulletins commentent telles circonstances du moment, les Notes de méthode proposent des contributions de nature théorique, les Archives se consacrent à des rétrospectives documentaires, les Entretiens invitent des contemporains à situer leurs recherches dans leur rapport avec les horizons de Flavius, les Dialogues reprennent la noble tradition qui, du fond des Champs Élysées, imagine se rencontrant nos ancêtres et nos maîtres. Le lecteur peut maintenant feuilleter Flavius comme on fréquente une revue : l’architecture d’ensemble en est visible, la recherche par mots permet les visites transversales. Puisse cette réforme de nos règles de travail porter tous ses fruits ! Bienvenue à nos nouveaux lecteurs, toujours plus nombreux !


Accueil | Contact | Plan du site | Statistiques du site | Visiteurs : 180 / 31521

Suivre la vie du site Suivre la vie du site Éditorial   Aide